La filtration biologique en aquariophilie : cycle de l'azote

La filtration biologique est à la base même de tout type de filtre que vous utilisez. En effet, quelque soit le type de filtre, hormis les procédés et processus de de filtration qui peuvent changer selon les besoins de votre aquarium, vous retrouverez toujours des bactéries qui se chargeront de décomposer la matière organique constituée par les déchets et détritus laissés dans votre aquarium. Vous comprendrez donc qu'il est essentiel de bien maîtriser tout le processus de la filtration biologique avant de choisir son filtre et de se lancer dans la mise en place de son aquarium.

La filtration biologique est bien souvent mal comprise, j'essaierai donc ici d'expliquer tout ce processus de la façon la plus simple possible sans trop rentrer dans les détails trop complexe et autres formules compliqués bien que cela soit nécessaire si vous souhaitez aller plus loin dans votre parcours d'aquariophile.

Si vous vous êtes un peu documenté avant de vous procurer votre aquarium, vous avez certainement déjà rencontré le terme "Cycle de l'azote". Le cycle de l'azote est un processus naturel qui s'effectue dans n'importe quel type d'eau. Lorsque les déjections des poissons et la nourriture non consommée et autre détritus ou même poissons morts restent au fond de votre aquarium et se décomposent, ceux-ci produisent de l'ammoniac : mortel pour tout type de vie aquatique.

Cycle de l'azote

 Les bactéries présentes dans votre aquarium vont ensuite convertir cet ammoniac en nitrite et ensuite en nitrate (qui contenu en grande quantité peut se révéler mortel).C'est principalement pour cette raison qu'il faut effectuer des changements d'eau partiel. Il existe d'autres moyens de se débarrasser de ces nitrates : les plantes par exemple en consomment une partie, il existe un aussi certaines bactéries qui transforment une partie de ces nitrates en gaze non nocif. Si les organismes d'eau douce sont généralement plus résistantes on ne peut pas en dire autant pour les organismes d'eau de mer qui sont beaucoup plus sensibles à la concentration de nitrate.Il existe d'autres moyens d'enlever les nitrates pour les aquariums d'eau de mer, mais ce sujet ne sera pas abordé ici.

L'ammoniac est la principale cause de mort dans un aquarium. Le syndrome mortel "du nouveau bac" fait référence au fait que les novices en aquariophilie ont souvent tendance à introduire les poissons dans l'aquarium avant même que le premier cycle de l'azote ne soit terminé et se soit stabilisé. Une fois le cycle de l'azote stabilisé il se peut toujours que celui-ci puisse être perturbé s'il y à un surcroît soudain de déchets (par exemple la venue de nouveaux poissons dans votre aquarium) ou si les bactéries chargés de se débarrasser de l'ammoniac disparaissent soudainement à cause d'une utilisation trop importante d'antibiotiques ou même si le changement d'eau est trop brusque et élimine une partie trop importante de ces bactéries.

Il existe certains produits pour vous aider à établir ce cycle de façon un peu plus rapide, il existe aussi d'autres produits pour éliminer l'ammoniac en cas de surcroît soudain trop important. Un aquarium sain doit absolument avoir un nombre de bactéries proportionnel aux déchets produits par les organismes qui y vivent (plus vous avez de d'organisme dans votre aquarium et plus vous devrez avoir de filtration biologique).

Quelque soit le type de votre aquarium, vous aurez bien compris que la présence de ces bactéries sont essentiels au maintien de la stabilité du cycle de l'azote dans votre aquarium. Pour cela il vous assurer que quelques conditions soient bien réunies :

  • La présence de matériels appropriés
  • Une surface suffisante pour la prolifération des bactéries
  • Suffisamment d'oxygène

Les bactéries ne se multiplieront pas sur des surfaces tels que la vitre de votre aquarium car ce type de matériau à une surface d'adhésion trop faible pour eux et pas suffisamment de porosité. L'endroit généralement rêvé pour les bactéries se situent sur (ou plutôt dans) le sol de votre aquarium si celui-ci est recouvert de gravier ou de sable.

Il existe certains matériaux tels que les tubes de céramique qui ont été conçus pour maximiser la prolifération de ces bactéries. Vous retrouverez ces derniers dans certains types de filtres. La quantité de matériau et donc généralement la taille ou capacité du filtre dépend grandement de la taille de votre aquarium.

Enfin, pour en finir avec cet explication sur la filtration biologique il faut bien comprendre que les bactéries dont nous avons besoin dans notre aquarium pour se débarrasser des nitrites et nitrates sont aérobies : c'est-à-dire qu'elles ont besoin d'oxygène.S'il y à une croissance soudaine de déchet trop important, ces bactéries épuiseront rapidement l'oxygène dissoute dans l'eau de votre aquarium et mettront ainsi en danger les autres habitants du bac. Vous comprendrez donc qu'il est important d'avoir une bonne aération.Cela veut aussi dire que les filtres qui gardent les bactéries séparés de votre aquarium - comme avec certains filtres externes - peuvent s'avérer dangereux en cas de perte de puissance : il y aura moins de mouvement à l'intérieur du filtre, donc moins d'oxygène pour les bactéries et par conséquent une augmentation des nitrites et nitrates.

Bon, vous êtes toujours là :) ? Le point important à retenir est que vous devez avoir une surface suffisante pour la prolifération des bactéries afin que le cycle de l'azote soit stable. Cette surface dépend avant tout des besoins des organismes de votre aquarium et de la taille de ce dernier, qui sont absolument décisifs dans le choix du filtre votre aquarium